Rentrée des Classes 2017-2018Ce lundi 09 Octobre, les écoliers reprennent la route de l’école pour une nouvelle année scolaire. Le Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire du Sénégal (SAEMS–CUSEMS) annonce déjà une rentrée scolaire difficile.

Après une année précédente jalonnée par des perturbations et sauvée in extremis par les chefs religieux, l’année scolaire 2016-2017 a connu un cours normal. On risque cependant de revenir en arrière à cause de ces sonnettes d’alerte du secrétaire général du SAEMS – CUSEMS : « Cette année est partie pour être très difficile pour le système éducatif sénégalais car s’il n’y a pas d’actes concrets et qu’on continue de faire dans le faire semblant. Naturellement, il y aura des difficultés ». Selon le Secrétaire général du SAEMS – CUSEMS, les problèmes demeurent et les négociations sont au point mort. « Nous attendons le gouvernement surtout par rapport au système de rémunération, notamment la question de l’indemnité de logement des enseignants.

Il est clair que l’année dernière a été une année sereine et calme, mais je le dis à qui veut l’entendre, si l’année a été sereine, c’est parce que les enseignants ont quand même accepté d’aller travailler pour donner la chance au dialogue et à la négociation », a-t-il laissé entendre. Ainsi, M. Saourou Sène de noter que cette année, il n’y a pas eu beaucoup de rencontres entre le gouvernement et les enseignants et pourtant, les questions sont là, elles sont nombreuses et méritent une prise en charge avant l’ouverture des classes.

« Cette année est partie pour être très difficile pour le système éducatif sénégalais car c’est clair qu’à notre niveau, s’il n’y a pas d’actes concrets et qu’on continue de faire dans le faire semblant, naturellement, il y aura des difficultés », avertit Saourou Sène. Toutefois, la Présidente du Haut Conseil du Dialogue social, Innocence Ntap Ndiaye, de son coté, d’informer des rencontres au courant de ce mois de septembre.

« Les représentants des syndicats les plus représentatifs à l’issue des élections de représentativité ont été reçus au niveau du Haut Conseil du Dialogue social. Ils ont participé activement à une séance de travail. Et, il a été arrêté et convenu d’organiser une rencontre avant la rentrée scolaire. Je peux vous dire aujourd’hui que c’est la deuxième quinzaine du mois de septembre qui a été retenue avec tous les secrétaires généraux qui nous ont envoyé la liste de leurs représentants au sein de la commission technique », a-t-elle garanti.